3ème conférence de carême 2017

Troisième conférence de carême à Francorchamps :
« la bible raconte aussi notre histoire »  par l’abbé Michel Capé

 La Bible raconte aussi notre histoire

Introduction

La bible n’est pas un livre dicté par Dieu lui-même, mais un livre inspiré par l’Esprit Saint et écrit par des hommes concrets, incarnés dans une culture, un langage, un pays, une foi.

Elle est une bibliothèque de livres d’une quarantaine d’auteurs et couvrant plus de 2000 ans d’histoire, d’Abraham à la naissance de l’église.

Le mot clé est testament qui se traduit par un mot plus précis : ALLIANCE.

1.Alliance et péché

Dieu a fait alliance avec l’humanité pour que celle-ci veille sur la Création sortie du néant, non pour une propriété mais pour une gestion. Le péché, la désobéissance ont fait perdre au premier couple son identité. Ils sont nus. Ils ne savent plus qui est Dieu dont ils se méfient ni qui ils sont. Le mal d’extérieur qu’il était devient intérieur.

 2.Le chemin du retour vers l’Éden céleste.

«Quitte ton pays » dit Dieu à Abraham. Nous sommes fils d’Abraham à cause de sa réponse de foi. Notre histoire sera donc le long retour vers le Père-Créateur.

C’est l’histoire de la Bible, des alliances conclues à chaque génération.

3.Les rites d’exorcisme.

Comment chasser le mal ?

  • le bouc émissaire du désert :

l’animal chargé symboliquement des péchés du peuple

était chassé hors du camp et mourait …

  • le sacerdoce intermédiaire intermédiaire entre Dieu et le peuple

par la prière et la pureté.

  • le Yom kippour : le Grand Prêtre au temple obtenait le salut annuel

pour tous en risquant sa vie dans la rencontre avec Dieu

  • la croix de Jésus : il est le prêtre.

Sacrificateur mais aussi la victime

  • les martyrs obtiennent le salut pour

leurs bourreaux à qui ils pardonnent.

  • et les chrétiens d’aujourd’hui ?

4.L’importance du cheminement.

En se contentant du Nouveau Testament, nous réduisons la parole de Jésus à son aboutissement, à son idéal. Cela cache le cheminement qui est nécessaire pour y arriver. On considère cuite l’expérience de l’alliance que Dieu veut construire par pure miséricorde. Il faut redonner l’initiative à Dieu.

5.L’histoire de Joseph vendu par ses frères.

Joseph aurait-il pu pardonner à ses frères jaloux s’en s’être laissé guider par Dieu ?

Il n’a pu pardonner qu’après avoir cheminé grâce aux dons que Dieu lui a fait non pas pour lui personnellement mais pour sauver son peuple de la famine.

On lui aurait dit : «Pardonne 70 fois sept fois ». Il n’aura pas que ! C’est en découvrant le plan de Dieu sur lui pour sauver tout le clan qu’il a accueilli ses frères en égypte.

 6.Le combat de Jacob.

Après avoir usurpé le droit d ’aînesse de son frère ésaü, Jacob doit s’enfuir vers le Nord pour sauver sa vie. Après s’être marié et avoir prospéré, Jacob veut retourner sur sa terre de Canaan. Il marche donc vers son frère armé de 400 cavaliers. Il lui offre troupeaux et cadeaux pour apaiser sa colère. Ce qui sera déterminant, c’est son combat nocturne avec Dieu qui le blesse à la hanche. Le voilà boiteux, humilié, vaincu devant son frère. Et c’est cela qui touchera Esaü et soldera la résurrection entre les 2 frères. Dieu a terrassé non pas ésaü mais Jacob.

 7.Conclusions .

Il y a encore bien des exemples de cheminements : Le Fils prodigue, la Samaritaine, Zachée, la pécheresse pardonnée etc… Mais surtout l’histoire d’Israël et notre propre histoire.

Bibliographie

 La méditation des lectures du Dimanche une excellente introduction pour lire la bible

Marie-Noelle THABUT

L’intelligence des Écritures

Edition Artège, Perpignan 2011

(plusieurs volumes selon le temps liturgique concerné

Charlie DELHEZ et Jean RADERMAKERS (jésuite)

Apprendre à lire la bible

Edition Fidélité, Namur 2007, 295 p.

Publicités