Conférence de presse le 14 mars à 11h00 : témoignage d’une miraculée de Malmedy

 

Chers Représentants des médias, chers Journalistes,

Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, a le plaisir d’inviter la presse à une conférence de presse qui aura lieu le lundi 14 mars à 11h à l’Espace Prémontrés, 40 rue des Prémontrés à 4000 Liège.

220px-Elisabeth_de_la_Trinité_portant_l'habit_de_Carmélite

Le contenu de cette conférence de presse concerne l’annonce, survenue le 3 mars dernier, de la canonisation de la bienheureuse Elisabeth de la Trinité (1880-1906), une religieuse carmélite de Dijon.

Même s’il s’agit d’une religieuse française, une chrétienne du diocèse de Liège est directement impliquée dans cette procédure. Comme vous le savez peut-être, le « procès » qui conduit à la canonisation d’une personne comprend plusieurs étapes et plusieurs conditions. Parmi celles-ci, la reconnaissance de miracles obtenus par l’intercession de la future sainte.

Dans le cas d’Elisabeth de la Trinité, un premier miracle obtenu par l’intercession d’Élisabeth fut reconnu le 17 février 1984. Il s’agissait de la guérison inexplicable de Dom Jean Chanut, moine de l’Abbaye de Cîteaux, atteint de tuberculose des reins. Ce miracle, qui a eu lieu en 1943, permit la béatification d’Élisabeth le 25 novembre 1984.

Une miraculée malmédienne

Un second miracle était nécessaire pour ouvrir la voie à la canonisation. Une jeune femme belge, Marie-Paul Stevens, professeur de religion à Malmedy, âgée de 39 ans en 1997, découvre peu à peu qu’elle est atteinte d’une maladie orpheline, le syndrome de Sjøgren, avec de multiples conséquences très handicapantes puis de plus en plus douloureuses. Elle doit abandonner sa profession en 1998 et malgré de multiples traitements, la maladie s’aggrave en 2000-2001, avec d’insupportables douleurs. Tous les amis de Marie-Paul prient Élisabeth pour sa guérison. Elle-même ne demande pas de guérir mais décide d’aller, avant de mourir, au Carmel de Flavignerot (près de Dijon), où sont les reliques de la Bienheureuse, pour remercier Élisabeth qu’elle aime et qu’elle prie depuis son adolescence, car elle l’a beaucoup aidée dans sa maladie. Arrivée sur place, elle découvre que les symptômes de sa maladie ont disparu… Quelques mois plus tard elle fera 350 km à pied en pèlerinage pour rendre grâce… Il faudra du temps et de nombreux examens médicaux entre 2012 et 2016 pour que soit reconnue officiellement la guérison, jusqu’à ce décret papal du 3 mars 2016. On ignore encore la date de la canonisation d’Élisabeth.

Lors de la conférence de presse, plusieurs personnes prendront la parole : Mgr Delville, Marie-Paul Stevens, qui témoignera de sa guérison, son médecin ainsi que l’un ou l’autre témoin oculaire de la guérison.

Vous aurez un dossier écrit avec les informations les plus importantes. Il sera possible aussi de faire une interview plus longue de Marie-Paul Stevens, mais uniquement lundi sur place.

Une réflexion au sujet de « Conférence de presse le 14 mars à 11h00 : témoignage d’une miraculée de Malmedy »

  1. Anne-Elisabeth

    A reblogué ceci sur Unité pastorale de Theux (Liège, BE)et a ajouté:

    Une canonisation, c’est toujours un événement !

    En savoir plus sur les circonstances et la personnalité de la personne dont la guérison est à l’origine de la canonisation (a fortiori quand cette personne est de notre doyenné !), cela vaut sûrement la peine !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s